Qu’est ce que la sophrologie ?

Qu’est-ce-que la sophrologie ?

La sophrologie est née en 1960, fondée par Alfonso CAYCEDO, neuro-psychiatre colombien, alors installé à Barcelone en Espagne.

  • Etymologie :  « SOS »         : Harmonie
  •                         « PHREN »  : Conscience.
  •                         « LOGOS »   : Etude, discours.

La sophrologie est donc l’étude de l’esprit en harmonie.

La sophrologie étudie la conscience humaine et la liberté est une composante essentielle de cette démarche. La sophrologie est à la fois inspirée de techniques occidentales comme la relaxation Schultz et Jacobson, pour ne citer qu’eux, de la psychologie: Freud et Jung, de la phénoménologie qui est l’étude de la conscience (avoir un regard neuf sur tout ce qui nous entoure). Et à la fois inspirée de méthodes orientales comme le Zen Japonnais, le Bouddhisme Tibétain et le Yoga Indien.

La sophrologie est fondée essentiellement sur l’expérimentation, le vécu de la personne. L’être humain peut apprendre à vivre autrement, à passer d’une vie conditionnée à une existence plus libre, plus responsable, pleinement vécue et qui lui ressemble.

Grâce à des exercices psycho-corporel accompagnés de la respiration, vous apprendrez à redécouvrir votre corps à contrôler votre respiration, à relâcher vos tensions musculaires et la visualisation mentale positive.

Cette envie de découvrir et d’apprendre un outil pour vous, fait parti du processus de changement. La motivation est un réel moteur dans l’apprentissage des techniques et l’autonomisation de celles-ci au quotidien. Une pratique suivie et régulière entraîne des modifications positives plus rapides et plus profondes. A chaque fois, le vécu est différent et enrichit les précédents. Il s’agit aussi d’être à l’écoute des messages du corps, de ses sensations dans la journée et d’essayer d’introduire plus d’harmonie dans sa vie quotidienne.

La voix du sophrologue

La voix du sophrologue, va accompagner la personne dans sa détente et va maintenir l’état entre veille et sommeil. Dans ce niveau de détente profond, le cerveau conscient-siège de l’intelligence conceptuelle de la raison-voit son activité diminuer. Il y a, dans cet façon moins de barrière, de critiques du conscient et de résistances. Les images et les suggestions sont enregistrées par le cerveau et auront une influence déterminante sur le comportement.